Enfin, je trouve le courage de me lancer dans l’aventure et je vous invite à m’y accompagner.
Le sujet du leadership m’inspire profondément. Je le trouve infini. En tant que leader, je le sais plein d’embûches, mais aussi plein de potentiel.
L’une des conséquences de la pandémie est la nécessité pour les organisations de revoir et, dans de nombreux cas, de réinventer la façon de préparer leurs gestionnaires à diriger en temps de crise, et ce, à tous les niveaux.
Le leadership de qualité est une ressource rare mais primordiale, à plus forte raison pendant une pandémie. Il ne représente pas seulement le défi de travailler dans un environnement distant distribué, ni le dilemme de retenir le talent ou de le laisser aller. Il ne se réduit pas non plus à la tâche de reconstruire les chaînes d’approvisionnement et de rapatrier les sites de production. Il va au-delà de la relance des marchés qui étaient auparavant importants, florissants et robustes.
Le leadership de qualité, c’est tout ce qui précède, et plus encore. Et pour les leaders, qu’ils évoluent au sein d’une start-up, d’une grande entreprise mondiale ou d’une PME, la crise sanitaire actuelle est une période de défis et de changements.

Demandons aux dirigeants: « Que bâtissez-vous? »

Que bâtissez-vous directement?

Aidez-vous à bâtir?

Apprenez-vous à bâtir?

Prenez-vous soin des gens qui bâtissent?

De plus en plus de dirigeants font appel au coaching. Dans un article récent paru dans Next Avenue, Chris Farrell écrit que le coaching est aussi attrayant pour les PDG que pour les jeunes leaders.

Un article utile dans LinkedIn souligne également que 59 % des dirigeants interrogés préfèrent les coachs externes aux ressources internes. Pourquoi ? Parce qu’à leur avis, ils reçoivent des informations plus crédibles et objectives, développent des compétences plus approfondies et vivent une expérience plus large.

Il y a dans le monde environ 50 000 coachs en leadership, dont approximativement 50 % se trouvent aux États-Unis. Trouver un coach expérimenté est plus difficile qu’il n’y paraît.

La International Coaching Federation prévoit que la demande pour le coaching continuera d’augmenter, en particulier dans le cadre d’initiatives en développement du leadership plus vastes et organisées.
Mais l’espace de coaching en leadership doit changer.

En ces temps sombres, c’est une erreur de limiter le coaching uniquement aux cadres supérieurs. Nous avons besoin de leaders à tous les niveaux, dans toutes les industries et dans tous les pays, États et villes, pour atteindre des performances optimales.

 

 

Nous avons tous certaines appréhensions face à ce que sera le monde après la COVID-19, un monde où une partie de la population mondiale restera confinée et où des millions de travailleurs seront sans emploi, temporairement ou non.

C’est pourquoi mon équipe de coachs et moi sommes tellement inspirés de lancer notre nouvelle entreprise : Coaching Culture. Nous voulons étendre le coaching au-delà des cadres supérieurs et nous voulons le faire de manière organisée, concertée et évolutive. Nous savons pertinemment que le coaching donne des résultats à l’échelle des individus, nous voulons maintenant montrer que le coaching donne des résultats à l’échelle des entreprises.

Nous nous concentrons sur:

1. Combler le déficit de compétences en leadership en fonction de vos besoins.

2. Offrir du cross-coaching grâce à notre réseau de coachs.
Accédez à plusieurs spécialisations de coaching pour chaque coaché avec un coach principal et des coachs invités.

3. Assurer une livraison à distance.
Aucune visite sur place, aucune limitation géographique; choisissez chaque coach en fonction de vos besoins. Collaborez avec des coachs bilingues, et même trilingues. Actuellement, nous offrons des services en anglais, en français, en espagnol et en allemand.

4. Suivre les progrès réalisés grâce à une autoévaluation faite par le coach au début, et tous les six mois par la suite.

5. Proposer des dirigeants hautement expérimentés pour aider vos leaders.
Faites-vous conseiller par nos coachs, qui ont une vaste expérience en tant que leaders et qui maîtrisent la gestion de soi et la gestion des affaires. Il s’agit de la meilleure combinaison pour obtenir des résultats d’entreprise.

6. Organiser des événements de coaching.  Nous rassemblons vos coachés et ceux d’autres clients pour aborder en groupe divers sujets en lien avec le leadership. Nous leur donnons même des devoirs !

 

Habituellement, le coaching est offert à deux groupes distincts :
1) Les cadres supérieurs;
2) Les cadres intermédiaires possédant des compétences techniques appréciables, mais des lacunes en leadership.

 

 

Limiter le coaching à seulement quelques leaders limite également les résultats qui peuvent être atteints.

Ce n’est pas nouveau : les gens de la génération Y s’attendent à se faire coacher et guider. Ce n’est pas négociable. Leur niveau d’inconfort en ce moment sera un déclencheur incroyable qui les conduira à quitter leur emploi.

Voici comment nous fonctionnons

1. Nous nous réunissons pour discuter des besoins de votre entreprise.

2. Nous parlons à vos leader afin de comprendre votre culture de leadership et nous vous remettons une évaluation.

3. Nous examinons vos programmes de développement actuels et nous créons un pont entre eux grâce au coaching. La cohérence est au cœur de notre démarche. De cette façon, nous vous aidons à tirer profit de vos investissements en leadership.

Vos leaders ont la possibilité de choisir leur coach après en avoir appelé plusieurs et de faire leur choix selon la meilleure adéquation.

Les coachs qui travaillent avec eux se réunissent régulièrement pour s’assurer de les encadrer en fonction des besoins de l’entreprise, et pas seulement des besoins individuels. L’alignement est une partie importante de la façon dont nous apportons de la valeur à votre entreprise.

Pendant le coaching, nous créons des événements de groupe auxquels participent des coachs invités. Tout cela fait partie de l’investissement initial, sans frais supplémentaires. C’est ce que nous appelons le cross-coaching.

Vos leaders ont accès à plusieurs coachs spécialisés dans divers domaines : innovation et développement de produit, pace layer thinking, efficacité du leadership, gestion du stress et de l’énergie, nutrition pour le leader essoufflé, résolution collaborative de problèmes, gestion de soi, réflexion stratégique, gestion des conflits, navigation gracieuse dans les relations difficiles, et bien plus encore.

Et nous avons notre zone pour les membres, où nous hébergeons tous les outils de gestion que nous bâtissons pour notre clientèle. C’est une sorte de coffre-fort d’urgence contenant des outils que tout gestionnaire cherche à un moment ou à un autre.

 

Voici ce qu’un coaché a dit de nous :
« J’ai vraiment apprécié la chance de parler facilement avec trois coachs et de faire un choix en fonction de mes besoins. Au cours des six mois où j’ai travaillé avec elle, j’ai eu une plus grande conscience de mon impact sur les autres et j’ai élargi ma compréhension stratégique de l’entreprise qu’on nous demande de bâtir. J’ai eu accès à de nombreux outils de gestion que j’ai pu utiliser et conserver. Je suis tellement reconnaissante d’avoir eu accès à une coach. »

 

Préparer le retour au travail ou réparer un lieu de travail épuisé par la COVID-19 sera un défi pour les leaders, j’espère que vous profiterez du soutien de Coaching Culture.

La santé de vos gens dépend des compétences des dirigeants à relever ces défis avec bienveillance et rigueur. Prendre des décisions en temps de crise et les faire appliquer de manière stricte dans le milieu de travail procure un sentiment de sécurité à vos employés. Montrez-leur que vous gérez la situation. Si vous faites circuler des sondages, vous leur enverrez le mauvais message suivant : nous ne savons pas quoi faire, alors nous vous le demandons.

S’ils ne voient pas ce qu’ils doivent faire différemment ou s’ils sont hésitants, voire dépassés, il est temps d’offrir à vos dirigeants un coaching en leadership.

Dans un récent blog, je vous propose des mesures concrètes à mettre en place pour un retour au travail en toute sécurité et civilité.

En attendant, n’hésitez pas à me laisser un commentaire. Sachez que je les lis tous.

 

Outil de gestion: savoir mettre ses limites